Petite randonnée à Condé-sur-Iton

Publié le 19 Novembre 2015

Condé-sur-Iton, petit village situé à 3 km de Breteuil-sur-Iton, est bien connu pour ses châteaux, pour la maison de Pablo Neruda mais aussi pour son « Espace Naturel du Fourneau ».

En effet, à la fin du mois d’octobre 2015, un Espace Naturel Sensible a été inauguré à Condé-sur-Iton. Après 18 mois de travaux, l’ « ancien étang de Condé » a définitivement disparu pour que la rivière Iton retrouve son lit d’origine. Ces travaux colossaux ont également abouti à la création d’une passe à poissons et à l’aménagement de sentiers pour le public, ce qui fait de cet espace un lieu idéal pour les pêcheurs comme pour les promeneurs.

Petite randonnée à Condé-sur-Iton

En ces belles journées de novembre, où la nature se pare des couleurs chatoyantes de l’automne, l’envie me prends d’aller randonner. Parmi une trentaine de circuits de petite randonnée sur le territoire, mon choix se porte sur celui de « la vallée et de l’étang » au départ de Condé-sur-Iton.

En ce milieu de matinée, le thermomètre affiche 14°C et le soleil perce difficilement les nuages qui donnent au ciel un aspect laiteux. Quelques bancs de brume persistent ça et là. Je débute mon périple sur le parking du Fourneau d’où l’on accède par le chemin Perré. 

Espace Naturel du Fourneau

Espace Naturel du Fourneau

Je longe le cours d’eau sur le sentier aménagé récemment. Un tapis de feuilles mortes frissonne sous mes pieds. Je croise quelques promeneurs. Plus loin, les vestiges d’un fourneau et d’une turbine apportent une touche romantique au paysage.

Le balisage m’entraine au pied de « La Manquel ». C’est le nom que donna le diplomate chilien, Pablo Neruda, à sa maison lorsqu’il s’y installa en 1972. Nulle besoin de chercher pourquoi le poète élu domicile ici. L’écluse, le lavoir, l’Iton qui s’écoule paisiblement au pied du bois du Fourneau offrent un tableau bucolique en toute saison !

Vue sur l'Iton de la maison de Pablo Neruda

Vue sur l'Iton de la maison de Pablo Neruda

Je rejoins la rue principale du village et j’entrevois le « Vieux Château » du domaine de condé à travers les arbres dénudés de son parc. Je m’engage ensuite dans le bois du Fourneau. Le sentier est parfaitement bien balisé dans les deux sens. Je poursuis ma route sans inquiétude.

La balade alterne bois et plaines, hameaux et fermes, plateaux et vallées.

 

chemin de plaine

chemin de plaine

Soudain, des coups de feu retentissent dans les bois. J’aperçois des panneaux avertissant d’une chasse en cours. La veille au soir, j’ai lu le premier chapitre d’un roman où une femme est retrouvée morte sur un sentier de randonnée. On suppose un accident de chasse… Mon cœur s’accélère ! Je presse le pas. Je me mets à siffloter puis à chantonner assez fort. Si je croise quelqu’un, on me prendra pour une folle ! Au pire, je peux prétexter rabattre le gibier vers les chasseurs…

 

Petite randonnée à Condé-sur-Iton

Malgré cette appréhension, je suis saisie par la beauté des lieux. La forêt est parée de mille couleurs. D’agréables odeurs de sous-bois parfument le chemin. Des roches couvertes de mousse donnent une touche de vert au paysage. Le chant des oiseaux fait écho au bruit de mes pas sur le tapis de feuilles.

Le Bois du Fourneau

Le Bois du Fourneau

Plus loin, je redescends vers l’Iton pour l’enjamber et remonter vers un petit hameau. La Chesnaye puis la Haute Maison. Me voilà déjà de retour au centre de Condé. La balade touche à sa fin.

 

Espace Naturel du Fourneau

Espace Naturel du Fourneau

J’ai marché un peu moins d’1h30 sur ce parcours de 6 km. Un ciel radieux a fait place à la grisaille. Cette petite promenade a été très agréable !

Outre son patrimoine naturel, Condé propose régulièrement des animations dans le château de Condé, à la salle des fêtes ou à la bibliothèque municipale. L’imposante église Saint-Martin, que l’on ne saurait manquer à l’entrée du village, est également ouverte au public tous les jours.

En savoir plus sur le circuit de randonnée en cliquant ici.

 

Rédigé par Sophie

Publié dans #Randonnées

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article