Une envolée au pays des rapaces

Publié le 14 Août 2015

Les parcs zoologiques consacrés aux rapaces sont rares en France. En Normandie, il n’en existe qu’un : c’est le Bois des Aigles, à Bâlines. Ici, on vient découvrir le rapace de diverses façons : en volière, en semi-liberté, en démonstration de vol…

On nous promet une trentaine d’espèces à découvrir parmi une centaine d’oiseaux, un bois de 5 hectares, un spectacle et des animations saisonnières. Oui, le Bois des Aigles c’est ça. Mais pas seulement…

Ce vendredi d’août, en pleine période de vacances scolaires, je décide de partir visiter ce parc le matin. Au départ de Verneuil-sur-Avre, je parcours à peine 5 km et je quitte la RN12 dès que j’aperçois les panneaux jaunes de la grande brocante de Bâlines. Je connais le chemin, le parc est situé juste derrière ! Par cette belle journée, je regrette de ne pas avoir laissé ma voiture au garage et emprunté les petites routes de campagne pour rejoindre le parc à vélo grâce à un itinéraire disponible sur demande à l’Office de Tourisme.

Une envolée au pays des rapaces

Le Bois des Aigles est ouvert depuis quelques minutes et déjà le parking compte plusieurs voitures. Dès mon arrivée, je comprends que le parc fait la part belle aux familles ! Avant d’arriver à l’accueil, c’est un paysage de milles couleurs qui s’offre à moi : structures gonflables, maisonnettes, pêche aux canards, jeux de bois…etc. Au milieu de ces infrastructures, ça et là, on trouve des tables de pique-nique, des transats ou des salons de jardin. 

Espace jeux et détente du parc

Espace jeux et détente du parc

J’entre dans le bâtiment d’accueil. Comme les visiteurs précédents, je suis accueillie avec le sourire et on m’offre un café de bienvenue. Autour de moi, une boutique de bijoux, livres, petites sculptures ou jouets attire mon regard. Je ne me suis pas trompée, la nature et les rapaces sont bien présents. Chacun pourra repartir avec le souvenir de son choix ! Boissons et confiseries permettent également de combler les petites faims après la visite. On m’annonce qu’un entrainement des jeunes rapaces en public aura lieu à 11h30 et qu’un spectacle sera donné à 15h30. Je débute donc ma visite en direction des volières dans le bois. 

l'accueil

l'accueil

Le soleil est déjà haut dans le ciel. La forêt, parée de son manteau de verdure estival, promet une balade bucolique à l’abri de la chaleur. Le sol est sec, le chemin de terre est dégagé, le parcours est soigneusement fléché. Une famille passe à côté de moi. La poussette semble circuler sans problème pour le plus grand plaisir du petit dernier !

 

Le circuit des volières en sous bois

Le circuit des volières en sous bois

Les miniatures, les oiseaux nocturnes, les oiseaux d’eau, les aigles et corbeaux… De nombreux rapaces de tailles et de plumages divers et variés observent les allées et venues de tous ces visiteurs aux yeux remplis d’admiration. Ici, on reconnaitra la chouette Harfang devenue célèbre grâce à Harry Potter. Là, on s’étonnera de l’étrange « chevelure » du vautour Percnoptère. 

Vautour Percnoptère

Vautour Percnoptère

Tous reconnaitront le hibou Grand Duc ou ce couple de chouettes hulottes. Des panneaux d’information décrivent l’espèce, son origine, son régime alimentaire…  Aigle botté, vautour de Ruppel, buse féroce, chouette leptogramme… Autant d’animaux aux noms étranges qui éveillent notre curiosité.

Chouettes hulottes

Chouettes hulottes

Je croise un soigneur et trois enfants qui découvrent le parc ensemble. Les jeunes écoutent avec une grande attention les commentaires du professionnel. Ce doit être une visite guidée proposée au cours de stages de fauconnerie ou d’animations proposées aux petits curieux. Sans doute auront-ils la chance de porter sur leurs épaules l’un de ces rapaces, d’accéder à la nurserie fermée au public ou de participer à l’entrainement des oiseaux !

Visite guidée

Visite guidée

Familles, jeunes couples, séniors, tous sont hypnotisés par l’univers mystérieux des rapaces, par le regard rond et bienveillant de ces volatiles. 

Une envolée au pays des rapaces

Il est 11h30. Le public s’installe sur les chaises autour de la piste de spectacle. L’entrainement va commencer. Une musique de fond démarre. Un soigneur s’approche avec, sur sa main gantée, un jeune rapace et autour de la taille, une besace emplie de récompenses goûteuses pour la bête. Tandis qu’il tente de faire circuler le volatile indiscipliné d’un obstacle à l’autre, une jeune femme explique à l’assemblée les caractéristiques de l’animal. Le public sourit, encourage, s’émerveille et applaudit. Cet après-midi, sur cette même piste, des rapaces plus expérimentés, présenteront un formidable ballet aérien jusqu’à en faire frissonner certains en effleurant des chevelures. 

Une envolée au pays des rapaces

Ma visite touche à sa fin. Je me remémore le formidable accueil, l’enthousiasme débordants des propriétaires du parc qui cherchent à faire partager leur amour des rapaces au plus grand nombre, la patience et la douceur des soigneurs qui sensibilisent le public à la beauté et au respect de l’animal.

Le Bois des Aigles est un parc à taille humaine que j’ai apprécié pour son ambiance conviviale, son cadre 100% nature, la sensibilisation et la pédagogie sous toutes ses formes. C’est la 3ème fois que je reviens sur les lieux et j’ai découvert de nouvelles choses à chaque fois (animations, spectacles, rapaces…).

En savoir plus sur : http://www.normandie-sud-tourisme.fr/patrimoine-culturel/naturama-le-bois-des-aigles/

Rédigé par Sophie

Publié dans #Musées, #parcs et jardins

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article